CALENDRIER DE L'AVENT 

J1 - KIT PACK A ROULER OFFERT

LE 01/12/2022 - POUR L'ACHAT D'UNE PAIRE DE ROUES A PNEUS

 

Topvélo C35

Basalt Wheels C35

par  | Déc 6, 2021 | Top Wheel

Photos J.B Loopuyt

Nous avons voulu essayer une paire à boyau et freinage patins. Oui, cela existe toujours, notamment chez des artisans comme Basalt Wheels !

Ik4a5500

Une jante très légère


Avec tout juste 300 grammes pour un profil de 35 mm, cette jante est vraiment très légère.
Elle est en carbone T800 et bénéficie d’une résine résistante aux hautes températures : jusqu’à 280 degrés.
Nous avons fait le choix du boyau qui permet à la jante de ne pas souffrir lors du gonflage (qui entraine une chute de la tension des rayons avec une pneu jante à crochet, sous l’effet de la pression) et d’assurer une plus grande fiabilité.

Cette jante présente donc un profil de 35 mm de haut pour 26,4 mm de largeur au point le plus large qui est au milieu du profil. Au niveau de la surface de freinage on est exactement à 25 mm.
La version pneu de cette jante est plus large, avec 28,8 mm au point le plus large et 28 mm au niveau des crochets.

Pour toutes les versions, la piste de freinage enrichie de Graphene adopte des stries qui augmentent la friction des patins et améliorent la stabilité de celui-ci.

Ik4a5506

Sapim et DT Swiss


Si d’autres marques de moyeux sont disponibles, c’est surtout une question de disponibilité qui aura dicté les choix des DT 240. Une valeur sure, et des roulements à toute épreuve, gage d’une fluidité durable. Le système de roue libre à rochets est ultra réactif, bien utile lors des relances en montagne.
On peut évidemment trouver plus léger, plus rigide et plus performant.

Pour le rayonnage, le CX-Ray avait ma préférence. Léger tout en étant assez rigide, il permet d’optimiser nombre de montages. Les rayons de la roue arrière sont ligaturés pour plus de tenue et de traction. C’est un plus de l’artisanat qu’on ne retrouve pas sur les roues industrielles…

Ik4a5504

Un équilibrage dynamique inédit


C’est une spécificité chez Basalt Wheels : les roues sont équilibrées pour tourner parfaitement, sans à-coup qui viendrait ralentir la roue.
En effet, une roue mal équilibrée est ralentie (à cause d’une valve longue, d’une jante avec un poil plus de résine d’un côté ou de colle mal répartie lors du collage d’un boyau). Il suffit de faire tourner une roue équilibrée à côté d’une roue non équilibrée pour s’en rendre compte, la différence est assez importante. La stabilité à haute vitesse en sera aussi améliorée.

Un peu comme sur une automobile, la roue est équilibrée avec son pneumatique (ou boyau). La procédure est secrète, mais on peut imaginer qu’il s’agit de petites masses placées dans la jante.
Évidemment en cas de changement de pneumatique, l’équilibrage dynamique ne sera plus aussi performant. Mais rien ne vous empêche d’envoyer vos roues à Basalt Wheels pour faire refaire un équilibrage.

Ik4a5511

Sur la route


Montées sur mon Victoire Cento, les Basalt ont fière allure.
J’avoue ne pas être insensible au fait de rouler sur une machine fabriquée en France, équipée de roues fabriquées en France. Esprit passion…

Passer du Tubeless (omniprésent actuellement) au boyau me donne le sourire. C’est une histoire de sensations, mais quelles sensations ! Précision de pilotage, réactivité du train roulant, tout est là.
Si on fait l’abstraction du freinage (bien à l’avantage du disque), les roues à patins sont en effet très réactives.

Sur le plat, le profil de 35mm et la jante large assurent une bonne pénétration dans l’air, même si on reste en deçà de la facilité qu’offrent des roues de 45mm par exemple.
Par contre dès que la route s’élève c’est tout autre chose. Même dans les faibles pourcentages, les Basalt font preuve de réelles aptitudes.
Leur faible masse (1260 grammes) globale est accompagnée d’une faible masse en rotation (jantes à 310 grammes), ce qui permet d’effacer les difficultés.

Et c’est précisément en côte que les roues sont les plus agréables. Le Victoire Cento est très rigide avec ses tubes Columbus surdimensionnés, et les roues Basalt contrastent en ne bridant pas trop le vélo.
Le résultat est plaisant et incite à se faire plaisir dans les ascensions. Au train assis en selle, ou debout sur les pédales pour relancer, c’est moi qui dicte l’allure et mes jambes ne souffrent que peu.
Par rapport aux Lightweight (d’il y a 2-3 ans) que j’utilise d’ordinaire sur ce vélo, l’évolution dans les ascensions est nettement facilitée. Surtout en danseuse !

Quelques mots sur le freinage, dans les descentes. Comme je l’ai écrit un peu plus haut, le freinage disque est infiniment plus performant sous la pluie que le patin. Mais sur sol sec, les jantes et les patins modernes ont fait de tels progrès que la puissance et le mordant m’ont bien surpris. La comparaison avec les Lightweight est encore une fois cruelle…

Ik4a5508

Fidèles à mes attentes


Je souhaitais des roues très légères et réactives. Mais pas molles non plus.
C’est exactement ce ressenti que j’ai dès les premiers mètres.
Et au fil des kilomètres, les Basalt Wheels se sont révélées ultra agréables, tout en étant capables de soutenir un pédalage violent lorsque c’est nécessaire. Pas que des roues de montagne, des roues de tous les jours !

Poids : 1257 grammes
Hauteur jante : 35 mm
Largeur jante : 26,4 mm
Moyeux : DT Swiss 240
Rayons : Sapim CX Ray
Tarif : 1935 euros la paire